Parvin Mousavi

École d'informatique

Université Queen's

Le Dr Parvin Mousavi est un jeune chercheur de premier plan dans le domaine de l'imagerie médicale, de la bioinformatique et de la biologie des systèmes. Ses approches innovantes de l'acquisition et de l'analyse des signaux ultrasonores ont permis de mieux comprendre l'existence et l'étendue du cancer de la prostate. En conséquence, les patients atteints du cancer de la prostate bénéficient d'une meilleure qualité de vie après le traitement, tandis que les effets indésirables sont réduits. Ses recherches profiteront directement à un Canadien sur six qui souffre déjà de cette maladie. Le nombre de patients devrait doubler d'ici 2025, lorsque la génération des baby-boomers atteindra l'âge du pic de prévalence. Son approche intégrative unique contribue à un diagnostic plus précoce de la sclérose en plaques et facilitera la découverte de thérapies personnalisées. Elle utilise les caractéristiques de plusieurs modalités d'imagerie, des bases de données accessibles au public et des informations cliniques pour formuler des modèles précis de l'évolution de cette maladie. Cette recherche profitera directement aux quelque 75 000 Canadiens qui souffrent déjà de cette maladie et aux 1 000 nouveaux patients qui devraient être diagnostiqués chaque année. Dans le monde, 2,5 millions de personnes sont atteintes de sclérose en plaques. Le Dr Mousavi est une chercheuse de renommée internationale : ses travaux sont publiés dans les plus grandes revues spécialisées dans son domaine. Elle a également déposé une demande de brevet pour une méthode de détection ultrasonique améliorée. Elle a été invitée à présenter ses recherches dans des universités au Canada et aux États-Unis, ainsi que lors de réunions nationales et internationales. Mme Mousavi a obtenu un financement de carrière de $1,6 million, ce qui est extrêmement impressionnant pour une jeune chercheuse. Elle a fait partie des comités de programme de certaines des plus grandes conférences et ateliers internationaux dans son domaine, et a été rédactrice en chef adjointe d'articles pour la revue Medical Physics. Elle est actuellement membre du conseil d'administration du Biomedical Engineering and Computational Biology Journal. L'impact de la candidate sur la formation des jeunes chercheurs est significatif. Depuis qu'elle a rejoint l'université Queen's, elle a supervisé 10 associés de recherche, 3 boursiers postdoctoraux, 7 étudiants en doctorat, 16 étudiants en maîtrise et 27 étudiants de premier cycle. Elle a reçu une bourse de chercheur débutant du gouvernement de l'Ontario en 2009.

Défiler vers le haut
Skip to content