14 JUN 2019

Encadrer l’essor de l’intelligence artificielle

Ensuring a responsible and ethical development of artificial intelligence Source: Flickr (Creative Commons)
Le potentiel économique de l’intelligence artificielle (IA) agit comme un chant des sirènes sur les gouvernements, auquel le Canada n’échappe pas. On y retrouve 0,7 pour cent de l’ensemble des investissements privés et du financement public mondiaux en IA entre 2013 et 2018, selon Statista. Cela lui confère le cinquième rang sur la planète, loin derrière la Chine (60 pour cent) et les États-Unis (29,1 pour cent).

L’IA soulève cependant de nombreuses questions d’éthique et de gouvernance. Les innombrables applications de cette technologie transversale peuvent avoir des effets négatifs dans plusieurs domaines. Certains déplorent le peu d’intérêt accordé à la dimension éthique de la gouvernance de l’IA au Canada, comme par exemple Daniel Munro, dans un récent article publié dans Options politiques. La récente Stratégie pancanadienne sur l’intelligence artificielle se contentait d’ailleurs d’une vague intention de soutenir la recherche académique sur ces questions. Le Canada et la France ont tout de même annoncé, en décembre dernier, la création d’une alliance pour promouvoir une IA éthique et inclusive.
© 2019 . All Rights Reserved.