Morven Gentleman

Prix d’excellence pour l’ensemble des réalisations – décerné à titre posthume

W. Morven Gentleman (1942-2018) a connu une longue et fructueuse carrière axée sur le calcul numérique et statistique en génie logiciel. Dans le cadre de son travail à l’Université de Waterloo (1969-1983) et à l’Université Dalhousie (2000-2008), il a contribué à la création de départements d’informatique de calibre mondial qui continueront de façonner les générations futures d’informaticiens. Les postes qu’il a occupés à titre de chercheur dans les laboratoires de Bell Telephone (1965-1970) et au Conseil national de recherches du Canada (CNRC, 1983-2000) lui ont permis d’améliorer la recherche et le développement dans le domaine du génie logiciel au Canada en maintenant des collaborations productives entre le milieu universitaire et l’industrie.

Un dévouement envers l’informatique appliquée

Sans une tournure inattendue dans l’histoire du Canada, les contributions de M. Gentleman au domaine de l’informatique n’auraient peut-être jamais eu lieu.

« Morven voulait se consacrer au génie aéronautique, explique Katherine Riordon, son épouse pendant plus de 35 ans. Mais, avec la fin du projet Avro Arrow, le Canada a aboli son programme d’aéronautique alors même qu’il amorçait sa carrière. Morven a donc décidé de se lancer dans les mathématiques appliquées et s’est découvert une passion pour l’aspect pratique du génie informatique. »

Gentleman a poursuivi ses études de premier cycle en physique mathématique à l’Université McGill, puis à l’Université Princeton grâce à l’obtention d’une bourse du centre Woodrow Wilson. Il a décroché un doctorat en mathématiques en 1965, sous la direction de John Tukey. Il a ensuite travaillé dans les laboratoires de Bell au New Jersey, ainsi qu’au National Physical Laboratory (NPL) à Teddington, au Royaume-Uni. Il est revenu au Canada pour occuper un poste de professeur à l’Université de Waterloo, où il a mis sur pied le Groupe de développement de logiciel (Software Development Group).

En 2000, M. Gentleman a réintégré le milieu universitaire et s’est joint à la faculté d’informatique de l’Université Dalhousie à titre de directeur de l’Institut de mise en réseau de l’information (Global Information Networking Institute ou GINI). Il a aussi repris l’enseignement et est demeuré dévoué envers ses étudiants. Mme Riordon se souvient que ses étudiants diplômés le contactaient même après son départ à la retraite de l’Université Dalhousie en 2008.

« Il aimait beaucoup travailler avec ses étudiants diplômés et passait des heures au téléphone avec eux pour les aider. Il pouvait aborder tous les aspects des mathématiques et de l’informatique. »

Un père et un mentor dévoué

La méthode d’enseignement de M. Gentleman a aussi joué un rôle crucial pour sa famille. Il a accompagné ses filles dans leur apprentissage des mathématiques, et ce, de la garderie à l’université.

« Mon programme de premier cycle en génie comptait 12 cours de mathématiques. Souvent, je trouvais que les explications des professeurs n’étaient pas claires. J’ai donc demandé à mon père de m’enseigner les mathématiques au téléphone, tard le soir », raconte Wendy Gentleman. « Il a fait de la formation à distance avant même que cette forme d’apprentissage existe. Son approche était tellement efficace que je suis maintenant professeur d’ingénierie, et j’utilise aujourd’hui la même méthode pour enseigner les mathématiques à mes étudiants. »

Lorsqu’il a pris sa retraite en 2008, la cadette de M. Gentleman, Jennifer Gentleman, a conçu un chandail à capuchon en son honneur afin de le remercier pour son aide en mathématiques au fil des ans. Le chandail à capuchon vert vif arborait en grosses lettres blanches l’inscription « McMorven University ».

Si M. Gentleman a surtout consacré sa vie aux mathématiques et à l’informatique, il ne s’attendait pas à ce que ses enfants suivent ses traces.

« L’influence de mon père sur moi ne se résume pas à l’enseignement des mathématiques, explique Wendy Gentleman. Il m’a toujours soutenue dans tout ce que j’entreprenais, et m’a encouragée à être aventureuse et à poursuivre mes rêves. Il a été un modèle inspirant pour toutes les facettes de la vie. »

Un amour de la nature et un sens particulier du style

Bien que les activités de recherche de M. Gentleman constituaient sa principale occupation, sa passion ne se limitait pas à l’informatique.

« Le travail de mon père revêtait une importance vitale pour lui, affirme Wendy Gentleman. Mais il avait aussi de nombreux autres passe-temps et sujets de prédilection, dont la navigation de plaisance, l’histoire, la politique, les jeux de mots et les casse-tête. Il n’était certainement pas une personne unidimensionnelle. »

Mme Riordon précise que la plupart des activités auxquelles s’adonnait son mari en dehors de ses recherches avaient lieu dans la nature.

« Ayant grandi en campagne, il ne pouvait être heureux sans avoir facilement accès à un point d’eau, de préférence un lac. Morven ne pouvait pas vivre sans un chalet en bordure d’un lac. Il aimait faire de la voile ou du canot au coucher du soleil. Il était un mathématicien dans l’âme, oui, mais un romantique dans son cœur. »

Gentleman était également connu pour son sens de l’humour, ses connaissances encyclopédiques sur divers sujets et son sens particulier du style.

« Morven ne portait jamais de complet. Sous la contrainte, il optait pour une veste en tweed, ajoute Mme Riordon. Lorsque je l’ai rencontré pour la première fois, j’ai été surprise par le fait qu’il ne portait pas d’habit élégant pour assister à des réunions avec des dignitaires étrangers, dont plusieurs lui rendaient visite dans son laboratoire au CNRC. Il m’a assuré que sa tenue, c’est-à-dire un t-shirt et des chaussures de sport, était celle d’un informaticien sérieux. Lors des funérailles, tous ses collègues qui ont fait son éloge ont mentionné ses espadrilles blanches, portées en toutes occasions. »

Pendant la cérémonie commémorative, les gens se sont aussi souvenus à juste titre de son génie. Mme Riordon a fait part de l’hommage qu’a rendu son collègue du NPL et ami proche, M. Maurice Cox, à son mari.

Cox a écrit ce qui suit : « Morven était l’une des personnes les plus brillantes que j’ai connues : il possédait des connaissances extraordinaires, notamment en mathématiques, en statistique, en analyse numérique et en TI. Il trouvait aussi toujours le temps (je ne sais pas comment) de suivre la politique, en particulier la politique britannique, et avait toujours quelque chose de profond à dire. »

Lorsqu’on leur a demandé quelle aurait été la réaction de M. Gentleman face au fait de recevoir un prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations, Mme Riordon et Wendy Gentleman croient qu’il aurait été honoré de ce témoignage de reconnaissance.

« Il aurait été ravi de recevoir ce prix, dit Riordon. Ce geste aurait eu beaucoup d’importance à ses yeux. Sa famille est très reconnaissante. »

« Il aurait été enthousiaste, honoré et fier, affirme Wendy Gentleman. Il n’était pas particulièrement motivé par un désir de recevoir une validation officielle pour son travail. C’est plutôt l’occasion d’échanger avec d’autres lauréats et leur entourage lors de la cérémonie de remise des prix qui lui aurait plu. »

NOUVELLES LIÉES

  • W. Morven Gentleman

W. Morven Gentleman

septembre 1st, 2020|

Morven Gentleman Prix d’excellence pour l’ensemble des réalisations – décerné à titre posthume W. Morven Gentleman (1942-2018) a connu une longue et fructueuse carrière axée sur le calcul numérique et statistique en génie logiciel. Dans le cadre [...]

  • Marc Frappier

Marc Frappier

juillet 22nd, 2020|

Marc Frappier, Department of Computer Science, Université de Sherbrooke Distinguished Service Award As a professor of Software Engineering in the Department of Computer Science at the Université de Sherbrooke, Marc Frappier normally spends his time [...]

  • James R. Cordy

James R. Cordy

juillet 6th, 2020|

James R. Cordy, Université Queen’s Prix d’excellence pour l’ensemble des réalisations  Lorsque James Cordy a entrepris ses études universitaires, son objectif était d’obtenir un diplôme en physique. Or, un cours d’un demi-crédit en informatique a changé sa [...]

N’HÉSITEZ PAS À NOUS FAIRE PART DE VOS IDÉES

Vous avez une idée de nouvelle?
Parlez-nous-en!

COMMENT NOUS FAIRE PARVENIR UNE NOUVELLE