Université York

John Konstantine Tsotsos a obtenu un baccalauréat ès sciences (avec distinction) en génie, une maîtrise ès sciences en informatique et un doctorat en informatique de l’Université de Toronto en 1974, 1976 et 1980 respectivement. Il s’est ensuite joint au corps professoral des facultés d’informatique et de médecine de l’Université de Toronto. En 1980, il a fondé le groupe de recherche sur la vision par ordinateur, respecté dans le monde entier, à l’Université de Toronto. Il s’est joint à l’Université York en 2000, où il occupe le poste professeur-chercheur distingué en science de la vision, tout en continuant d’occuper le poste de professeur adjoint au sein des facultés d’informatique et d’ophtalmologie et sciences de la vision de l’Université de Toronto. De 2000 à 2006, il a dirigé le réputé Centre for Vision Research de l’Université York. Il est également directeur fondateur du Centre for Innovation in Computing de la Lassonde School of Engineering de l’Université York.

Les recherches de Tsotsos ont toujours porté sur la façon dont les images sont traitées, comprises et utilisées. Il a très vite compris l’importance de l’interdisciplinarité dans la recherche en informatique, et ce bien avant que cette idée ne soit largement reconnue. L’un de ses plus importants travaux portait sur la compréhension des limites du traitement de l’information visuelle. Il a énoncé les premiers théorèmes formels sur la complexité computationnelle de la vision humaine. À partir de ceux-ci, il a défini une architecture neuronale et une théorie de l’attention visuelle humaine appelée « Selective Tuning » ou syntonisation sélective, y compris des prévisions contre-intuitives pour la vision humaine. Ces prévisions ont été fortement appuyées par l’expérimentation, constituant ainsi une nouvelle base pour la science de la vision. Par exemple, l’une de ces prévisions qui allaient à l’encontre de la pensée actuelle était que l’attention endogène supprime le contexte local perturbateur. Cela est maintenant appuyé par des dizaines d’expériences. Sa monographie publiée en 2011 par la MIT Press, A Computational Perspective on Visual Attention, détaille sa théorie. M. Tsotsos et son laboratoire ont examiné de nombreux aspects des processus attentionnels chez les machines et les humains, et il est principalement connu dans le monde pour ces travaux. Son laboratoire est également reconnu comme pionnier dans les domaines de la reconnaissance active des objets et de la recherche visuelle. Ces deux sujets de recherche ont mené à des applications concrètes en robotique pratique, notamment un projet de fauteuil roulant autonome pour enfant nommé PLAYBOT. Dans l’ensemble, sa riche contribution au domaine de la vision par ordinateur englobe les représentations visuelles préliminaires et intermédiaires, la complexité computationnelle de la perception, l’attention visuelle, la perception active robotisée et l’analyse d’images médicales, particulièrement en cardiologie.

Tsotsos a formé les chercheurs de demain en vision par ordinateur et en robotique au Canada.  Les étudiants qu’il a formés connaissent de belles carrières en recherche ou ont fondé des entreprises prospères, et bon nombre occupent d’importants postes de direction dans le milieu universitaire et dans l’industrie à l’échelle nationale et internationale.

Son intérêt pour l’informatique appliquée a marqué l’ensemble de sa carrière. Il est cotitulaire de quatre brevets, colauréat du CITO Innovation Award for Leadership in Product Development en 1997 et cofondateur de cinq entreprises. Il a été chercheur invité au Centre d’études avancées d’IBM pendant plusieurs années.

Il a siégé aux comités de rédaction de plusieurs revues de premier plan portant sur divers sujets, dont l’IA, la vision par ordinateur, la vision humaine, la cognition et les applications en médecine. Il a siégé aux comités organisateurs de plus de 100 ateliers et conférences, occupant notamment le poste de président général de la plus prestigieuse conférence dans le domaine de la vision par ordinateur, la Conférence internationale sur la vision par ordinateur, en 1999.

Autres distinctions honorifiques : Bourse de recherche de la Fondation canadienne des maladies du cœur, 1981-1984; membre du programme d’intelligence artificielle et de robotique de l’Institut canadien de recherches avancées, 1985-1995; titulaire d’une chaire de recherche du Canada de niveau 1 en vison informatique, 2003-2024; membre de la Société royale du Canada, 2010; membre de l’IEEE, 2018; prix de l’Association canadienne de traitement d’images et reconnaissance des formes – Excellence en recherche et service, 2006; 1er prix d’excellence en recherche du président de l’Université York, 2009; Geoffrey J. Burton Memorial Lectureship de l’Applied Vision Association du Royaume-Uni en 2011 pour sa contribution importante à la science de la vision; médaille Sir John William Dawson de la Société royale du Canada en 2015 pour son excellence soutenue en recherche multidisciplinaire – premier informaticien à recevoir cette récompense; distinctions pour 10 articles de conférence.

Les stagiaires de M. Tsotsos ont présenté des mélanges et tenu un banquet pour célébrer son 65e anniversaire en mai 2018. Plus de 100 personnes ont participé à cette journée d’excellentes présentations (http://jtl.lassonde.yorku.ca/2018/08/jkt65-celebration/).

View all winners